OBSERVATOIRE

Découvrez et partagez vos avis

Libertés individuelles

Communiqués

  • 25-03-2016

    Après sa première table ronde organisée en 2014 portant sur « les libertés individuelles : approches croisées », une deuxième table ronde en 2015 sur « les libertés religieuses en Tunisie», l’Association Tunisienne de Défenses de Libertés Individuelles  (ADLI : www.adlitn.org), avec le soutient de l’institut arabe des droits de l’homme et en collaboration avec ses partenaires Mawjoudin, Waai et ATL section Tunis, touche de nouveau à un autre thème en étroite relation avec  les libertés individuelles  à savoir « le corps dans toutes se

  • 29-01-2016

    A l’occasion de la tenue, à l’Assemblée des représentants du peuple, d’une séance plénière le 26/01/2016 consacrée à l’examen d’un projet de loi amendant le Code de procédures pénales(CPP), et suite à la publication de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) d’un mémorandum sur le projet de révision du CPP,  les organisations de la société civile signataires:

  • 22-01-2016
    Suite aux graves évènements qui secouent actuellement le pays, les organisations de la société civile signataires déclarent ce qui suit :
     
    Nous suivons avec beaucoup d’inquiétude le mouvement contestataire des demandeurs d’emploi qui a embrasé le gouvernorat de Kasserine depuis le 17 Janvier et qui s’étend, depuis, à plusieurs autres régions du pays.
     
  • 16-12-2015

    (Tunis, le 16 Décembre, 2015) - Un tribunal tunisien a condamné six jeunes étudiants accusés de sodomie à trois ans de prison le 10 Décembre, 2015, affirment 13 organisations de défense des droits humains aujourd’hui. Ces condamnations contredisent le droit international et sont contraires au droit à la vie privée et à la non-discrimination en vertu de la Constitution Tunisienne adoptée en 2014.

     

  • 26-10-2015

    Les différentes composantes de la société civile ont reçu avec une profonde désapprobation la soumission d'un projet d’organisation d’accès de la société civile à l'Assemblée des Représentants du Peuple, ayant  pour implication l’interdiction à la société civile de suivre les travaux de l’Assemblée et plus précisément les travaux des commissions. Et après examen du document soumis au bureau de l’Assemblée par l’assesseur chargé des relations avec le citoyen et la société civile, les organisations signataires ci dessous :

Pages