OBSERVATOIRE

Découvrez et partagez vos avis

Libertés individuelles

Des arrestations et des procès à l’encontre des journalistes

communiqué

L’Association Tunisienne de défense des libertés individuelles (ADLi)

Des arrestations et des procès à l’encontre des journalistes

le 13-09-2013

Suite aux arrestations et procès engagés à l’encontre de journalistes et notamment en cette triste journée du vendredi 13 septembre 2013 où trois journalistes sont traduits devant la justice : Tahar Ben H’sine, Zouhair EL Jiss et Zied el Hani et qu’un mandat d’arrêt vient d’être ordonné à l’encontre de ce dernier,

l’ADLI rappelle :

1.      Ces procès et arrestations témoignent d’une GRAVE régression dans la liberté d’expression et surtout la liberté de presse et menacent tout le processus de transition,

2.      La liberté constitue le PRINCIPE et ne saurait être limitée que pour des raisons justifiées par la nécessité exigée dans une société démocratique et en respectant le principe de proportionnalité ; 

3.      L’application de la loi par les autorités administratives et surtout judiciaires, doit s’inscrire dans ce cadre de respect de la liberté, de nécessité et de proportionnalité,

4.      L’arrestation des journalistes ne peut, et en aucun cas être justifiée par ces limites: le journaliste ne présente aucune menace à l’ordre public interne ni la sécurité extérieure de son pays ;

5.      Combattre « la parole » ou « le mot » par les procès et les arrestations demeure démesuré, et rappelle les mesures policières et dictatoriales,

Devant tous ces éléments, l’ADLI appelle :

1 .Tous les journalistes (femmes et hommes), de continuer leur combat pour instituer les bases d’une société démocratique et libre,

2. Toutes les femmes et les hommes de Loi de veillez à respecter l’esprit même des Lois : la liberté.

 

Pour le Bureau de l’ADLI

Le président, Wahid Ferchichi