Skip to content Skip to footer
Mot de la Présidente (depuis 2020)

Soumaya Belhadj

L’ADLI est une association militante à connotation scientifique qui œuvre depuis sa création pour que les libertés individuelles soient protégées et respectées. En effet, l’ADLI a fourni, de manière constante, un corpus théorique et méthodologique conséquent constitué d’approches pluridisciplinaires (Juridique, sociale, économique, psychologique, historique, politique, philosophique, etc.) ayant pour objet d’étude les différentes thématiques relatives aux libertés individuelles.

Ces travaux scientifiques ne sont pas théorico-théoriques bien au contraire, ils renferment un volet central à savoir les retombés pragmatiques. Ces dernières peuvent, par exemple, prendre la forme de fiches de plaidoyer, de recommandations pratiques ou autre action spécifique. Ainsi, l’ADLI contribue, sans relâche, à l’effort collectif consenti pour analyser et réfléchir sur l’amélioration des conditions de vie de l’individu en le plaçant sans cesse dans le centre des préoccupations. En outre, elle entreprend des actions concrètes permettant de remédier à certaines défaillances.

L’ADLI est soutenue dans son entreprise par des partenaires qui ont comme ultime conviction et comme objectif principal l’épanouissement de l’individu. Pour cette émulation et ce partage généreux, l’ADLI leur adresse ses plus vifs remerciements.

Enfin, l’ADLI évolue dans un écosystème composé des personnes sensibles à la beauté ce qui confère à ses productions une dimension artistique.

WahidFerchichi
Président honoraire ( Ancien président de 2011 à 2017)

Wahid Ferchichi

Docteur en droit, professeur agrégé en Droit public, à l’Université de Carthage, Professeur Ferchichi a commencé à enseigner en 1995 à la faculté de Sfax, aujourd’hui il exerce à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis. Ancien membre de la commission nationale d’investigation sur la corruption et la malversation (2011-2012), membre du comité technique chargé de superviseur le dialogue national sur le justice traditionnelle (2012-2013), co-fondateur de l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, directeur du bureau de Tunis de la Legal Agenda, co-fondateur de la Coordination nationale de la justice transitionnelle, et membre de son bureau exécutif il est aussi membre du bureau de l’Association Tunisienne de Sciences Administratives (ATSA).

Mot du Président honoraire

L’ADLI comme étant une association à but non lucratif a été conçue et créée après le 14 janvier 2011. La création de l’ADLI se situe dans le contexte de libertés, et notamment la liberté de s’organiser qui a régné à partir du 14 janvier 2011. L’initiative a été guidée par une volonté de mettre l’accent sur les libertés individuelles. Ces libertés qui sont étroitement liées à l’individu et qui demeurent relativement ignorées voire marginalisées par rapport aux libertés collectives et publiques. 

En effet, la période post 14 janvier a été caractérisée par une forte politisation de la vie sociale. Ce phénomène a entrainé un regain d’intérêt de toutes les libertés et les droits civils et politiques et notamment la création d’associations, de partis politiques et de syndicats. Mais cette politisation a, en quelque sorte, écarté l’Individu : tout le débat tournait autour des droits des différents groupes (ONG, partis politiques et syndicats).

Cette mouvance, mettant l’accent sur les droits des groupes et les libertés collectives a été renforcée durant la période électorale où l’Individu, ses droits et ses libertés étaient absent de la campagne.

Conscient que l’individu (ses droits et libertés) sont au cœur même de tout processus démocratique et constituent le moteur même de la vie citoyenne, un groupe de citoyens (juristes et non juristes) ont opté pour la création d’une association de défense des libertés individuelles. L’association a déposé son dossier de constitution auprès du ministère de l’Intérieur le 7 mars 2011 (numéro 2773) et après trois mois elle a publié son annonce de création au Journal officiel numéro 91 du 30 juillet 2011 (n°2011T04214APSF1).

L’ADLI, créée par un groupe de 6 personnes (professeurs universitaires, avocat, juge et designer, reste ouverte devant tout citoyen désirant la rejoindre et partager ses objectifs et ses principes.

Depuis sa création, l’ADLI a contacté tous les intervenants nationaux en matière des droits humains et des libertés et ce pour établir des contacts ou conclure des conventions de coopération et d’entre-aide (La Ligue tunisiennes des droits humains, l’Association des Femmes démocrates, l’Association Tunisienne de lutte contre le Sida…).

Au niveau structurel, l’ADLI se compose :

d’un bureau directeur (composé de 6 membres : Président/vice président ; Secrétaire général/ secrétaire général-adjoint ; Trésorier/trésorier-adjoint). Le bureau se réunit une fois par mois et toute les fois que la nécessité du travail l’exige ;
D’Une assemblée (composée de tout les membres de l’ADLI, affiliés depuis un an au moins), qui se réunit une fois par ans pour débattre et décider des lignes stratégiques et les projets annuels de l’ADLI ;
Un personnel permanent : un chargé de programme et une secrétaire de direction et ce à partir de janvier 2012 ;
Un observatoire des libertés individuelles en Tunisie : cet observatoire sera composé de volontaires de disciplines différents (juristes, sociologues, psychologues, fonctionnaires ; artistes ; journalistes ; étudiants…).

L’ADLI, créée par un groupe de 6 personnes (avocat, juge, designer et professeurs universitaires reste ouverte devant tout citoyen désirant la rejoindre et partager ses objectifs et ses principes.

Contact

Adresse :N°4 rue Mustapha Sfar, Alain Savary, Tunis, Tunisie.

Email : adliassociation2015@gmail.com

Tel : (216)71.664.854 

Fax : (216)71.901.044

RIB
Identifiant RNE
Autre liens

0811001002200362302

1266675/V

ADLI © 2021. Tous les droits sont réservés. Powred by 3S