Skip to content Skip to footer

Live sur la page Facebook de l’Art Rue et ADLI

Les campagnes électorales et les résultats des élections de 2019 (présidentielles et législatives) ont dévoilé la montée d’un discours qui oppose libertés individuelles aux droits économiques et sociaux.
Ce discours est d’autant plus dangereux qu’il prône que les libertés individuelles constituent un frein au développement économique et social. Pour ce discours, les libertés individuelles ne constituent pas une priorité. La priorité doit être donnée au développement économique et social. Certains avancent même que « Le peuple ne veut pas de libertés individuelles, mais du travail, de la santé, de l’éducation… », Faisant circuler ainsi des idées telles que les libertés individuelles ne sont qu’un paravent, un trompe-œil… Ce discours dangereux doit être compris, analysé et surtout combattu. Dissocier les libertés individuelles du développement, c’est fragmenter les droits humains, établir une hiérarchie entre ces droits et faire des personnes uniquement des êtres économiques et effacer de sorte leur singularité et toucher à leur dignité ;
L’ADLI et avec l’appui de la Fondation Heinrich Böll a réalisé une étude pluridisciplinaire portant sur ces liens indissociables entre droits et libertés. Une étude ayant pour objectif de comprendre ces liens sur le plan historique, sociologique, économique, politique, juridique, et médiatique. Cette étude a tenté de répondre à une série de questions :
les libertés individuelles pourraient-elles constituer un vecteur de développement ?
Comment marier ces deux piliers des droits humains ?
Comment les présenter comme étant des composantes indivisibles et indissociables ?
Comment renforcer la compréhension et l’appropriation des libertés individuelles par de nombreuses composantes de la société tunisienne et des décideurs ?
L’étude offre ainsi, un cadre de réflexion et un essai d’analyse qui prépare le terrain à un travail de plaidoyer auprès des acteurs des droits humains. La soirée débat sera une occasion de présenter l’étude certes ; mais aussi d’engager un débat avec les différent.e.s chercheur.e.s ayant contribué à sa réalisation : Mme. Kmar BENDANA (historienne) ; M.Zouheir BEN JANNET (sociologue) ; Mme. Rim ABDMOULEH (économiste) ; Mme. Asma NOUIRA (politiste) ;Mme. Majda MRABET (juriste) et Mme. Olfa BELHASSINE (journaliste). La soirée sera facilitée par Wahid FERCHICHI ; le coordinateur de l’étude.
Le programme #DPDW de l’Art Rue est soutenu par:
DIGNITY – Danish Institute Against Torture
برنامج الشراكة الدنماركية العربية Danish- Arab Partnership Programme

Date

Déc 24 2020
Expired!

Heure

7:00 pm - 8:30 pm
Location Name

Lieu

Location Name
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

L’ADLI, créée par un groupe de 6 personnes (avocat, juge, designer et professeurs universitaires reste ouverte devant tout citoyen désirant la rejoindre et partager ses objectifs et ses principes.

Contact

Adresse :N°4 rue Mustapha Sfar, Alain Savary, Tunis, Tunisie.

Email : adliassociation2015@gmail.com

Tel : (216)71.664.854 

Fax : (216)71.901.044

RIB
Identifiant RNE
Autre liens

0811001002200362302

1266675/V

ADLI © 2021. Tous les droits sont réservés. Powred by 3S