Skip to content Skip to footer

🟠Avec la participation de cinq représentant-e-s de la coalition de la société civile

🔸 Mme Bochra BEL HADJ HMIDA

🔸 M. Wahid FERCHICHI

🔸 M. Kamel JENDOUBI

🔸 Mme Lina EL EUCH

🔸 M. Ouajah JABEUR

🟠 La Tunisie 🇹🇳 a présenté son rapport en vue de l’examen périodique universel, à la 41 ème session du Conseil des droits de l’Homme le mercredi 8 novembre 2022, Ce rapport contient un très grand nombre de demi et de contre-vérités qui ont pour objectif de présenter une fausse idée de la situation des droits humains dans un pays secoué depuis 2020 par de très graves crises : sanitaire (liée à la COVID 19), politiques (liée à une instabilité depuis 2011); sociale (un taux de chômage élevé et un décrochage scolaire des plus alarmants); financière et économique (un déficit budgétaire et un endettement qui menacent la souveraineté de l’Etat).

🟠 Face à cette situation, l’Etat a saisi l’occasion pour relater ses acquis et réalisations couvrant la période 2017-2022 :

🟠 Il a présenté un grand nombre de textes internationaux ratifiés, mais qui ne servaient que de vitrine, puisque ces ratifications n’ont pas été suivies de mise en application.

🟠 L’Etat a cité la promulgation d’un grand nombre de textes juridiques portant sur la cour constitutionnelle, la lutte contre la discrimination raciale, l’instance des droits de l’Homme, l’instance de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, l’instance de développement durable et des droits des générations future alors que toutes les structures issues de ces lois n’ont jamais été fonctionnelles !

35 views

Leave a comment